Un aveugle, une main d’œuvre capable, mais ignorée

Le samedi dernier 03 décembre marquait la journée mondiale des personnes vivant avec handicap, mais malheureusement n’a pas été célébrée au Burundi au niveau national.

Pour l’occasion, Sylvie Uwiragiye, responsable de la fondation Uwiragiye d’échanger avec les enfants prise en charge dans cette dernière en leur rappelant le bien fondé de la journée dédiée à toute personne handicapée y compris les aveugles, d’écouter leurs doléances via les jeux.

Cette journée célébrée en début de ce beau mois de décembre dans lequel pas mal de famille s’apprêtent à fêter le Noël qui nous unit par le cœur où la joie et l’amour rassemblent famille, amis et enfants.

A l’école Penn Blind School, où 106 enfants dont 75 garçons et 31 filles non voyants sont pris en charge,  il s’agissait aussi d’une journée ludique pour ces enfants durant laquelle ils démontraient des jeux d’amusement, mais aussi porteurs de message.

Pour Madame Uwiragiye, il était quant à lui une occasion de découvrir les talents, mais aussi de partager la joie et le repas avec les enfants, leurs familles et tout le personnel. Comme elle s’est engagée à leur donner la place qu’il faut dans la société, l’occasion était également de leur souhaiter le bonheur, la réussite ……et toutes les bonnes choses de la vie.

Elle salut en plus le courage et la détermination des élèves ayant un problème de vision, pourtant qui excellent dans les travaux scolaire.

Le travail des enfants de l’école Penn Blind School est impressionnant.

Les résultats dans les examens nationaux témoignent la détermination à vouloir réussir malgré un obstacle majeur, celui de déficience visuelle.

S’adressant aux medias, Madame Uwiragiye Sylvie était satisfaite de cette réussite malgré leur vulnérabilité.

Les aveugles, des personnes prêtes à travailler

Au Burundi comme dans d’autres pays, il existe des stéréotypes selon lesquels les personnes aveugles ou malvoyantes sont limitées à des types de travail extrêmement spécifique voir ne sont pas du tout aptes à travailler.

A l’occasion de cette journée des personnes handicapées, Sylvie Uwiragiye a indiqué que les aveugles sont vraiment la plus grande ressource inexploitée capable de produire. Pour cette fondatrice, il suffit tout simplement de  modifier nôtre regard et investir dans cette catégorie de personnes.

Assis face à face avec Uwiragiye, Nimbona Richard est un aveugle  qui a été embauché par la Fondation Uwiragiye un moi après ses études en journalisme à l’Université de Butare campus Huye du Rwanda.

Photo de Niyonkuru Richard avec Sylvie Uwiragiye/Dieudonné Ndanezerewe/Burunga News

Il fait savoir qu’il a choisi l’école de journalisme d’abord parce qu’il a appris l’ouverture d’une école primaire pour aveugle dans sa localité de Matongo en province Kayanza dans laquelle il a étudié à travers les médias, ensuite parce qu’il voulait porter plus loin la voix de ses petits frères aveugles.

Il indique qu’il est pour le moment heureux de transmettre ses connaissances acquises et de travailler avec les autres.

Il encourage en plus les jeunes soufrant de déficience visuelle de prendre au sérieux leurs études afin de pouvoir remplacer valablement la génération active actuelle.

Malheureusement, cette catégorie n’est pas Considérée parmi les personnes en quête d’emploi au Burundi, même le nombre de chômeurs aveugles n’est pas bien connu.

A cet effet, Madame Uwiragiye appelle les autorités concernées à prendre l’initiative non seulement de former les enseignants capables de s’occuper des écoles et étudiants aveugles, mais aussi et surtout de les recruter à la Fonction Publique.

Pour Stéphanie Déleste fondatrice de l’agence d’intérim en ligne, l’évolution de la technologie a ouvert de nombreux métiers pouvant aujourd’hui être proposés aux personnes handicapées quel que soit le degré de leur handicap

Elle déplore par contre que cette évolution n’a pas permis de faire réduire le chômage chez les personnes se trouvant dans cette situation qui atteint aujourd’hui 23% dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *