Ngozi: Les riziculteursde Nyakijima réclament de l’eau pour l’irrigation

Les riziculteurs des marais de Nyakijima un et deux denoncent la négligence des responsables de ces marais qui n’ont pas bien suivi le curetage des digues.

Sachant que la culture du riz nécessite une très grande quantité d’eau, ces riziculteurs ne demandent que la disponibilité de l’eau en attendant la réparation des digues endommagées.

Observées de loin, ces plantations rizicoles de Nyakijima sont entrain de tarir suite à un manque criant de l’eau.

Les riziculteurs désespérés s’arrangent pour sauver ce sui reste à sauver en arrosant à leur manière ( usage des seaux et bidons pour puiser au fond de la rivière pour ensuite déverser cette eau dans le champ).

Contacté par la rédaction du journal Burunga News sur ce qui aurait provoqué cette carence d’eau dans ces marais et les solutions envisagées, le bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage à Ngozi reconnaît d’abord que l’eau d’irrigation est un casse tête.

Émile Kubwimana a indiqué que le manque d’eau à Nyakijima est un fait réel, d’ailleurs très inquiétant non seulement pour les riziculteurs, mais aussi pour tout le staff de son bureau.

Il a ensuite signifié que depuis que les anciennes digues aient été endommagées, un autre conduit d’eau a été aménagé en attendant la réhabilitation de ces dernières.

Ce conduit qui ne présente qu’un faible débit à cause de la diminution des pluies tombées cette année a obligé le bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage à Ngozi à procéder actuellement à une distribution alternée du peu d’eau disponible.

Les uns sont servis la journée et les autres ne l’obtiennent que la nuit.
Émile Kubwimana regrette malheureusement que des perturbateurs de cette alternative existent, avant de signaler que de lourdes sanctions leur attendent une fois attrapés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *