Kayanza: Vers la lutte contre la hausse des prix des produits Brarundi

Il s’observe une rareté des produits de la Brarudi en commune Kayanza qui occasionne la hausse des prix de ces derniers au sein de divers débits de boissons.

Dans une réunion tenue l’après midi de ce mercredi par l’administration communale à l’endroit de tous les distributeurs grossistes et détaillants des boissons ainsi que le délégué de cette entreprise brassicole, les détaillants des produits Brarudi ont accusé les grossistes et les semi- grossistes d’être à l’origine de toutes les irrégularités observées dans la vente des boissons.

Ils ont entre autre dénoncé les listes utilisées pendant la distribution qui sont taillées sur mesure.
Par exemple, ces détaillants ont montré que non seulement un même bistrot peut se retrouver sur deux ou trois listes de ceux qui vont recevoir les produits de la Brarudi dans différents endroits de distribution, ils ont aussi pointé du doigt sur les noms des cabarets inexistants qui peuvent figurer sur différentes listes.

Autre irrégularité dénudée a été le fait de distribuer une petite quantité des boissons reçues de la part du dépôt de la Brarudi à kayanza afin de réserver la plus grande quantité à leurs bistrots.

Pour essayer de faire face à toutes ces irrégularités, des mesures contraignantes ont été prises par l’administrateur communal de Kayanza Gilbert Nyandwi.

Certaines d’entre elles sont entre autre qu’à partir de la semaine prochaine, la distribution de ces boissons alcoolisées se fera selon les listes établies par les administratifs.

Ces mêmes administratifs assureront cette distribution et les propriétaires des dépôts ne seront là que pour réceptionner la somme issue de cette distribution.

En plus de cette dernière, pour éviter la carence, aucune boisson destinée à la commune kayanza ne pourra être vendue en dehors de la commune d’autant plus qu’il y a une quantité de ces produits que la Brarudi réserve aux autres communes.

Selon Gilbert Nyandwi, celui qui outrepassera ces mesures se verra sanctionné d’une manière exemplaire surtout les grossistes et les semi-grossistes.
Ils seront exposés à une amende allant jusqu’à un million de nos francs ( 1.000.000 fbu) et d’être rayé de la liste des grossistes.

Concernant les grognes selon lesquels des bars reçoivent plus de boissons que d’autres sans tenir compte de leur capacité d’accueil, le délégué de la Brarudi à kayanza a promis qu’un recensement de tous les bars se trouvant à kayanza est en cours.

Il a indiqué qu’à partir du mois de janvier 2023, la distribution des produits Brarudi se fera selon la capacité d’accueil des bistrots.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *