Kayanza: Des champs rizicoles menacés par la rivière Ruvubu

Les riziculteurs des marais de la rivière Ruvubu disent que leurs champs sont menacés par cette rivière qui est entrain d’empiéter ses rives en plusieurs endroits en direction de leurs plantations rizicoles.

Ils indiquent également que ces rives changent quelquefois son cours normal.

Pour proteger leurs champs, les cultivateurs du riz de la commune Muhanga se sont organisés pour essayer de changer le cours de cette rivière.

Ils demandent aux administratifs de leur porter un coup de main avant que leurs plantations de riz étendues sur plus de 800 hectares ne disparaissent.

Venuste Nduwimana, conseiller chargé du développement en province Kayanza craint qu’avec la vitesse de dégradation des rives de la Ruvubu, toutes les plantations du riz peuvent disparaître si rien n’est fait dans les meilleurs délais.

Son avis est partagé par Adelin Niyonsaba, directeur du bureau provincial ayant la protection de l’environnement dans ses attributions à kayanza.

Il regrette à son tour que l’aménagement de ce marais a coûté une somme colossale et que laisser la rivière Ruvubu se déverser dans ces plantations du riz serait une peine perdue non seulement pour la population mais aussi pour tout le pays.

Il lance un cri d’alarme à l’état et aux organismes tant nationaux qu’internationaux qui ont l’habitude d’appuyer l’action gouvernementale dans la protection de l’environnement ou dans la lutte contre la famine pour qu’un appui financier pour la protection des rives de la ruvubu par le système de gabionnage soit accordé.

Signalons que 80 % de la récolte du riz dans la province de kayanza proviennent de ce marais de la Ruvubu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *