Burundi: Un taux de prélèvement séropositif du VIH Sida toujours élevé

Pour un pays d’une population de 12 millions d’habitants, un taux de prélèvement séropositif du VIH Sida de 0,9 est un chiffre élevé selon Nzeyimana Jeanne Gapiya représentante légale de l’association nationale de soutenance aux séropositifs et malades du Sida ANSS.

Lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida célébrée le 1er décembre de chaque année, Gapiya s’est référée aux autres pays qui ont une population supérieur à celle du Burundi mais qui ont un taux de séropositivité inférieur à 0,1 comme le Sénégal.

Cette journée a été célébrée pendant que l’ANSS se prépare pour fêter ses 30 ans d’anniversaire.

Pour se préparer à cet important événement, elle a indiqué que beaucoup d’activités sont menées.


Elle cite entre autre la mobilisation des financements et des dons en nature pour commencer à soigner les malades y compris la mise sous traitement des ARV, avant même les hôpitaux publics.

Elle s’est par la suite félicité qu’aucun enfant suivi par son organisation ne naisse avec le VIH Sida depuis 2018.

Elle a également Félicité le gouvernement du Burundi du pas déjà franchi qui n’est pas à négliger dans la lutte contre ce fléau.

Au début de l’apparition de cette pandémie, le Burundi enregistrait 12%, C’est-à-dire qu’une personne sur 5 dépistées était infectée où la ville de Bujumbura enregistrait 12%.

Jeanne Gapiya fait savoir que ce progrès est dû aux efforts conjugués de la part du gouvernement, des sociétés civiles et des personnes infectées martelant que l’ANSS est là première structure à mettre le visage sur la pandémie du VIH Sida.

Malheureusement, a t-elle regretté ce pas géant risquerait de reculer d’un moment à l’autre à cause des patients qui se meconduisent.

« Nous voyons de nouveaux cas des personnes qui meurent à cause du VIH Sida malgré qu’il ya des traitements, il ya des gens qui se cachent et viennent au moment terminal »,a t’elle déploré.

Elle a fait aussi mention d’un faible taux (30%) des enfants qui sont sous traitement ARV alors que les adultes qui sont sous traitement dépasse 95%.

Eric Nsengiyumva qui a représenté les bénéficiaires de la soutenance de l’ANSS a salué l’effort de celle-ci qui a fait que 78% des enfants séropositifs du VIH Sida en situation de rue ait la chance de regagner le banc de l’école.

Il a par la suite plaidé au près de l’ANSS une mise en place d’un centre pour assistance aux séropositifs du VIH Sida consommateurs des drogues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *