Burundi : Face à la pénurie d’essence, le président Ndayishimiye fait recours à Buhari

Le président Evariste Ndayishimiye a dépêché lundi son ministre des finances Audace Niyonzima chez son homologue du Nigeria, le président Muhamadou Buhari pour lui livrer d’abord son message de souhaiter bonne chance au Nigeria qui s’apprête à des elections générales prévues en féviers et mars prochains.

 Ensuite, un message de demande de fourniture en énergie(essence) pour combler le vide en carburant dû à la carence de ce produit observé actuellement dans le pays et dans le monde entier.

Beaucoup de pays non producteur soufflent de sa pénurie qui a fait que les prix de baril grimpent sur le marché mondial

Selon une déclaration à la présidence du Nigéria signée par le conseiller spécial du président Femi Adesina, « le président Buhari assure le Burundi d’un soutient fraternel ». C’est d’ailleurs l’intitulé même de la déclaration, lit-on sur un site du gouvernement Newspread.

 Le président Buhari a fait cette promesse après avoir accueilli à son bureau présidentiel, le State House d’Abuja le Ministre burundais des finances et de la planification économique Audace Niyonzima en visite depuis ce mardi indique le newspread.

Selon le conseiller du président Buhari Adesina, reprend le Newspread, le Nigeria va soutenir le Burundi dans diverses domaines selon les besoin.

Ce soutient s’inscrit selon Buhari dans le cadre de l’esprit de solidarité et de fraternité africaines, a-t-il indiqué, ajoutant qu’il savait ce que de souffrir d’une pénurie d’énergie pour un pays.

Il a pour cela promis qu’il va demander à la Nigerian National Petroleum Company Limited d’examiner la demande d’approvisionnement énergétique du dirigeant burundais.

Cette demande dont le contenu n’a pas été révélé est faite suite à la pénurie du carburant qui reste préoccupante dans le pays notamment en Mairie de Bujumbura.

A part le coup de transport de la capitale économique vers les provinces de l’intérieur et les prix des denrées alimentaires qui ont été revues à la hausse sur les marchés burundais, presque toute la quasi-totalité des autres secteurs de la vie du pays ont été touchés.

Le Nigeria est parmi les puissances productrices du pétrole brut en Afrique malgré le vol généralisé qui l’a fait perdre sa première place au profit de l’Angola.

La production du pétrole a chuté, passant de 2,5 million de baril en 2011 à 1 million en juillet 2022 à cause des centaines de milliers de barils volés pour être ensuite revendus au marché noir selon le régulateur du pétrole du Nigeria.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *